alkimia II.

une cave près du cimetière à bateaux
on se cautérise d’une brûlure chimique

une veillée d’armes
ce qui brûle ce n’est pas le soleil
il décroît sans cesse
ce qui brûle, ce n’est pas la ville
elle tient encore bon
ce qui brûle,
ce ne sont pas les feux sur la grève
ils chauffent à peine le poisson des hommes

ce qui brûle vient de l’intérieur
comme une douce transe
un chagrin d’amour

il y a longtemps déjà
mon cœur a cessé de battre Continuer la lecture de alkimia II.

Publicités

alkimia I.

nostalgies d’une nuit sans lune
aux parfums d’algues et d’alchémille
la noirceur d’un four où sourdent les visions

je suis le démembré et celui qui rassemble

surface :
tes hanches de magicienne
frissonne la mer d’argent chatoyé
sous la caresse des ailes du papillon

comme une ruche de béton
dans les alvéoles de la base sous-marine
chaque rêve est un bathyscaphe
prêt à purger ses ballasts

Continuer la lecture de alkimia I.

point du jour

point du jour 1

je suis parti avant le jour
la nuit était noire
aucune balise n’indiquait la route
et les bornes pleuraient

je suis parti avant le jour
aucun oiseau ne chantait
et l’aurore orange
d’une ligne calcinait la terre

je suis parti avant le jour
aveuglé par les phares
et cette aube dont je ne voulais pas

je suis parti avant le jour
sur le bitume gelé
s’écrasaient des morceaux de moi

je suis parti avant le jour
sur ce chemin
qui ne mène pas à toi

Continuer la lecture de point du jour

modelés

sillage
une plaie dans le miroir
modelés mouvants,
rocs éclaboussés d’une autre planète
mêlés à ton visage
se forment et s’estompent
et le miroir se referme
le sillage s’efface